Championnat En Partant De La Fin 2017 : PRÉAMBULE

La saison 2017 de F1 débute dans un mois et que va-t-il se passer ? Les courses seront ennuyeuses, les Ferrari, Red Bull et Mercedes monopoliseront 90% du temps d’antenne et ça, franchement, c’est non.

Ici, chez Formule Moy1™, on refuse de parler des puissants. Sur notre blason il y a non pas la veuve ou l’orphelin mais la charrette et le non qualifié. Nous défendons corps et âme les opprimés des circuits.

Pour épicer ce championnat d’ores et déjà joué d’avance, Formule Moy1® présente : le Championnat En Partant De La Fin 2017. Comme son nom l’indique, les résultats qui comptent sont ceux qui partent de la fin. CQFD.

COMMENT ÇA MARCHE ?

Avec un nom pareil, difficile de ne pas faire plus explicite. Mais nous tenons à expliquer le fond de notre pensée, la pensée de Formule Moy1©.

Vous voyez le classement d’une course ? Et bien dans le Championnat En Partant De La Fin (ou EPDLF pour faire court) vous le lisez à l’envers. Donc un pilote qui finit dernier d’une course sera premier en partant de la fin. L’avant-dernier sera deuxième, l’antépénultième sera troisième, et cetera. Les points sont distribués comme suit :

  • Vingtième : 25
  • Dix-neuvième : 18
  • Dix-huitième : 15
  • Dix-septième : 12
  • Seizième : 10
  • Quinzième : 8
  • Quatorzième : 6
  • Treizième : 4
  • Douzième : 2
  • Onzième : 1

FORCES EN PRÉSENCE

Le paddock est encore sous le choc de la disparition de Manor, eux qui avaient dominé les championnats 2010, 2011, 2015 et 2016. Avec quatre titres en sept saisons, ils n’avaient plus rien à prouver et partent la tête haute.

Ce départ malheureux permet donc à Sauber d’être le favori pour 2017. L’équipe helvète a réussi au fil des années à quitter le milieu de tableau pour se hisser dans le haut du panier en partant de la fin. Mais la voiture ne fait pas tout, il faut les pilotes aussi. C’est pour cela que la paire Ericsson-Wehrlein a été annoncée avec une joie immense. Il faudra se méfier de Wehrlein, ses erreurs de jeunesse lui ont joué des tours l’année dernière avec une dixième place en Autriche, synonyme de points en F1. Triste histoire.

Renault est l’outsider de ce Championnat En Partant De La Fin 2017. Leur retour dans la catégorie Reine a été salué en 2016, notamment avec la révélation Jolyon Palmer. Le Britannique a su séduire avec ses innombrables sorties de piste et abandons précoces. Dommage qu’un point acquis en fin de saison vint ruiner tout espoir de titre. En revanche, pourquoi avoir choisi de l’épauler avec le fantasque Hulkenberg ? L’Allemand en est à sa septième saison et n’a strictement rien prouvé. Espérons qu’il trouve rapidement ses repères dans la R.S. 17.

En outisder nous retrouvons également Haas. Les Américains avaient connu un début de saison 2016 catastrophique avec 22 points acquis en 4 courses ! Fort heureusement, l’expérience de Grosjean et le talent naturel de Gutierrez ont permis à l’équipe de glaner quelques succès en partant de la fin.

Passons désormais au milieu de tableau. Toro Rosso ne cesse de dominer sa grande sœur Red Bull depuis plusieurs saisons maintenant. Tout porte à croire que la donne sera la même cette année. On a eu peur pour eux en 2016 avec un duo Sainz-Verstappen dramatiquement mauvais. Tandis que Sainz a été conservé pour d’obscures raisons, Daniil Kvyat s’est rapidement montré comme le leader incontesté de l’équipe après son échange avec Verstappen. Faites attention au Russe, il a été monstrueux en milieu de saison 2016.

Mais que se passe-t-il à Woking ? McLaren ne cesse de descendre dans les profondeurs du classement en partant de la fin ! Leur saison 2015 était si prometteuse avec un excellent travail du côté de chez Honda, leur motoriste. Même si Alonso et Button ont souvent brillé par leurs mauvais résultats tout au long de leurs carrières, ils se sont véritablement métamorphosés depuis 2015. La retraite de Button va faire du mal à l’équipe, c’est certain.

Pendant leur période dorée 2006-2013, on avait l’habitude de croiser les Williams aux avants-postes en partant de la fin. Ah, qu’est-ce qu’on a pu adorer Pastor Maldonado et sa Williams meurtrie dans le bac à graviers… Mais ces temps sont hélas révolus. Massa est toujours aussi moyen et sa non retraite ne va pas aider l’équipe du tout. Leurs espoirs reposent donc sur Lance Stroll, jeune canadien de 18 ans qui fait ses débuts en F1 cette année. Souhaitons-lui le meilleur en partant de la fin.

Force India… Cette équipe a un héritage lourd à porter : elle est née sur les cendres de Jordan (vice-championne EPDLF 2004-2005), Midland (vice-championne EPDLF 2006) et Spyker (championne EPDLF 2007) ! Certains vendraient père et mère pour avoir un tel palmarès. Mais depuis quelques années, plus rien ne va. L’équipe grimpe chaque saison dans le championnat, le vrai, et de ce fait recule dans celui qui part de la fin. En espérant que cette année leurs résultats soient aussi beaux que leur F1.

La Scuderia fait partie des meubles, certes, mais pas les beaux meubles en acajou. Je dirai plutôt les meubles Ikea cheapos qui sont galère à monter et qui tiennent à peine debout. Et 2017 ne fera pas exception. Ferrari est condamnée à bien figurer au classement quoi qu’il arrive. Et c’est fort dommage…

Red Bull ne semble pas être en mesure de bien figurer cette année non plus. Avec des pilotes terriblement mauvais et un designer abominable, que peut espérer Red Bull à part des podiums voire pire… des victoires ? Cela m’effraie rien que d’y penser.

Enfin, la honte du paddock : Mercedes. La marque à l’étoile n’a jamais pu rivaliser avec les cadors en partant de la fin suite à l’introduction des moteurs V6 turbocompressés en 2014. En trois saisons, l’équipe a terminé à chaque fois lanterne rouge du Championnat EPDLF. La gestion de cette crise a été désastreuse. Aucun changement de pilotes n’a été opéré alors que la paire Hamilton-Rosberg n’a cessé d’accumuler les premières places : 46 victoires sur les 54 dernières courses. Une véritable honte en sport automobile. Espérons que les départs de Paddy Lowe et de Nico Rosberg sauront remettre l’équipe sur un chemin plus sinueux.

EN BREF…

Qui est bien placé cette année ? Sauber va être la seule équipe avec un moteur vieux d’un an. De plus, les caisses sont vides et leur châssis n’est pas fameux. Sauf grosse surprise, ils ont la meilleure voiture en partant de la fin. Renault et Haas sont en embuscade. Les Français sont en pleine reconstruction et le bloc moteur est loin d’être parfait, ce qui est bon pour eux. Haas va entamer sa deuxième saison, les erreurs de jeunesse seront la clé d’un bon championnat en partant de la fin. De plus, ils délèguent la construction de leur châssis à Dallara, responsable de toutes les HRT. Il y a donc de l’espoir…

Et les pilotes ? Tout va se jouer entre ces deux hommes : Marcus Ericsson et Jolyon Palmer. Ericsson va hériter de la plus mauvaise voiture et son non talent naturel fera le reste. Palmer sort d’une première saison prometteuse en partant de la fin. Mais si sa Renault est bonne, ses chances de titre feront long feu. Il reste donc Wehrlein, le coéquipier d’Ericsson. L’Allemand risque d’être son seul adversaire. Nous nous dirigeons peut-être vers un duel Prost-Senna 2.0 ! Enfin, Lance Stroll sera le seul rookie de cette saison. Il est difficile de jauger ce qui seront ses futures performances. Mais Williams a tellement besoin d’un nouveau Maldonado qu’il serait tragique pour eux d’hériter d’un nouveau Montoya…

LES COTES FORMULE MOY1

Cette catégorie s’adresse aux parieurs invétérés. Avant de miser, il est important de connaître les cotes des équipes ainsi que des pilotes pour ce Championnat En Partant De La Fin 2017. Formule Moy1 s’est associé aux plus grands experts des paris sportifs afin d’établir une liste complète et tout à fait réaliste des prétendants à la couronne qui part d’en bas.

EQUIPES & PILOTES

Sauber C36 – Ferrari : 1.75

  • #9 – Marcus Ercisson : 1.20
  • #94 – Pascal Wehrlein : 1.56

Renault R.S. 17 : 2.80

  • #27 – Nico Hulkenberg : 6.23
  • #30 – Jolyon Palmer : 1.90

Haas VF-17 – Ferrari : 4.21

  • #8 – Romain Grosjean : 7.77
  • #20 – Kevin Magnussen : 5.87

Toro Rosso STR12 – Renault : 22

  • #55 – Carlos Sainz, Jr. : 15.51
  • #26 – Daniil Kvyat : 3.80

McLaren MCL32 – Honda : 29

  •  #14 – Fernando Alonso : 20.94
  •  #2 – Stoffel Vandoorne : 18.24

Williams FW40 – Mercedes : 42

  • #19 – Felipe Massa : 49.64
  • #18 – Lance Stroll : entre 1 et 1 000 000

Force India VJM10 – Mercedes : 84

  • #11 – Sergio Pérez : 82.65
  • #31 – Esteban Ocon : 75.19

Ferrari SF70-H : 135

  • #5 – Sebastian Vettel : 424.92
  • #7 – Kimi Raikkonen : 389.54

Red Bull RB13 – TAG Heuer : 560

  • #3 – Daniel Ricciardo : 488.32
  • #33 – Max Verstappen : 487.32

Mercedes F1 W08 EQ Power+ : over 9000

  • #44 – Lewis Hamilton : 65841.96
  •  #77 – Valtteri Bottas : 555.65

 

Vous savez désormais tout sur cette magnifique et prometteuse saison 2017. Rendez-vous à Melbourne le 26 mars pour le coup d’envoi de ce Championnat En Partant De La Fin ; le championnat que personne n’attendait, le championnat que personne ne voulait.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s