JUIN 2017 : UN MOIS D’ABANDONS

Bonjour à tous ! Nous avons (un peu) dormi pendant le mois de juin et la F1 ne nous a pas attendu 😥 Il y a donc trois Grands Prix En Partant De La Fin à rattraper ! Prêts ?

Monaco, Montréal, Bakou. Trois courses exceptionnelles. Les fans d’abandons que nous sommes en ont eu pour leur compte. Il y a eu des confirmations, des remises en question, des doutes, des crashs, des larmes, des surprises… Bref, tout ce qu’il faut. Retour sur (un peu plus de) 30 jours épatants.

INCROYABLE HULK !

Le circuit de Monaco est taillé pour les Sauber. Les Suisses arrivent en Principauté avec un avantage majeur sur leurs concurrents directs. Marcus Ericsson et Pascal Wehrlein tournent comme des métronomes et c’est sans forcer qu’ils verrouillent la dernière ligne, à trois secondes du haut du classement. Sauber peut se féliciter d’une telle performance. Le début de saison a été rude et cette anti-pole arrive comme un cadeau divin. Lance Stroll, toujours en forme, est troisième devant Jolyon Palmer, vainqueur l’an passé.

Mais il faut être prudent, les rues de Monaco sont piégeuses et les courses peuvent se décider très rapidement. Le départ est donné, les bolides arrivent à Sainte Dévote et… rien ! Personne n’a voulu gagner au premier virage, visiblement. Tant pis, la victoire ne sera que plus belle. Un tour passe, puis deux, trois… La sieste est en passe de l’emporter jusqu’à ce qu’une Renault décide de se garer au bout de 15 tours. Palmer vous allez me dire ? Perdu ! C’est Nico Hulkenberg qui abandonne ! Les bookmakers n’en reviennent pas et des soupçons planent immédiatement. A-t-on switché les voitures chez Renault ? Palmer, en état de grâce samedi, n’est que dixième…

Les choses sérieuses s’enchaînent rapidement. Venu exprès pour l’occasion, le vétéran Jenson Button montre qu’il n’a rien perdu de sa superbe en accrochant un podium (et Pascal Wehrlein dans la foulée). Le poleman Ericsson finit quatrième. Son expérience le permet de devancer les new tanches on the block que sont Vandoorne et Stroll.

Déjà qualifié cinquième la veille, Esteban Ocon ouvre enfin son compteur de points avec une neuvième place. Un miracle n’arrive jamais seul puisque les deux Force India ont marqué des points à Monaco. Sergio Perez devance pour la première fois son équipier cette saison. Un sursaut était attendu chez les pilote mexicain, menacé par Ocon depuis le début de la saison.

MONACO 2017 : LES CLASSEMENTS

QUALIFICATIONS

  1. Marcus Ericsson – Sauber
  2. Pascal Wehrlein – Sauber
  3. Lance Stroll – Williams
  4. Jolyon Palmer – Renault
  5. Esteban Ocon – Force India

COURSE

  1. Nico Hulkenberg – Renault
  2. Pascal Wehrlein – Sauber
  3. Jenson Button – McLaren
  4. Marcus Ericsson – Sauber
  5. Stoffel Vandoorne – McLaren
  6. Lance Stroll – Williams
  7. Daniil Kvyat – Toro Rosso
  8. Sergio Perez – Force India
  9. Esteban Ocon – Force India
  10. Jolyon Palmer – Renault

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

CATASTROLL A DOMICILE

Les courses au Canada sont pleines de rebondissements. L’édition 2017 n’a pas manqué à la règle. Malgré des qualifications très sages et deux Sauber (encore) en première ligne, c’est un pilote du ventre mou qui rafle la mise ! Les spectateurs n’ont eu à patienter que 500 mètres pour connaître le nom du vainqueur. Carlos Sainz et son coup de volant dévastateur se sont illustrés.

Tout comme le génial Pastor Maldonado avant lui, Sainz aime se retirer d’une course en s’aidant d’un autre concurrent. Si la technique est plus efficace que d’attendre un problème mécanique, elle est très dure à maîtriser : le concurrent accroché peut très bien terminer devant l’agresseur. Mais au Canada, la bonne étoile de Sainz est intervenue. En tentant d’éliminer Romain Grosjean puis Felipe Massa, Sainz remporte sa deuxième victoire En Partant De La Fin ! Et nouveau rebondissement quelques tours plus tard puisque Verstappen grimpe sur son troisième podium de la saison ! Une panne électrique est venue en aide au pilote hollandais au meilleur moment possible, lorsqu’il naviguait en avant-dernière position.

Mais où est Lance Stroll dans tout ça ? Après ces trois abandons précoces, tous les yeux se sont logiquement tournés vers l’enfant du pays, qualifié en deuxième ligne. Pression à domicile ? Mental en chips ? Lance Stroll est méconnaissable. Il faut dire que son idole québécoise, Jacques Villeneuve, a souvent mis la barre haute : victoire en 2002 et deuxième en 2003. Au fil des tours et des abandons, Stroll gagne places sur places. Au bout de 14 tours, il est déjà hors des points ! Catastrophe.

Après un court passage aux puits, Stroll place enfin son char aux avants-postes. Quatrième le temps d’un tour, le cruel manque de performance de la Williams sur le tracé canadien va condamner tout espoir de points pour un Stroll atterrissant finalement à la douzième place. Pour la première fois cette année, il ne marquera pas de points !

CANADA 2017 : LES CLASSEMENTS

QUALIFICATIONS

  1. Pascal Wehrlein – Sauber
  2. Marcus Ericsson – Sauber
  3. Kevin Magnussen – Haas
  4. Lance Stroll – Williams
  5. Stoffel Vandoorne – McLaren

COURSE

  1. Carlos Sainz – Toro Rosso
  2. Felipe Massa – Williams
  3. Max Verstappen – Red Bull
  4. Daniil Kvyat – Toro Rosso
  5. Fernando Alonso – McLaren
  6. Pascal Wehrlein – Sauber
  7. Stoffel Vandoorne – McLaren
  8. Marcus Ericsson – Sauber
  9. Kevin Magnussen – Haas
  10. Jolyon Palmer – Renault

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

ET UN, ET DEUX, ET TROIS RENAULT !

Après une superbe performance des Toyota aux 24 Heures du Mans, les F1 reviennent sous les feux de la rampe du sport auto. Prochaine destination : Bakou, Azerbaïdjan.

Sur un circuit urbain mêlant portions ultrarapides et virages bien chiants à 90°, les cartes sont redistribuées. Ainsi, à l’issue des qualifications nous trouvons quatre voitures différentes aux quatre premières places ! Le jeune Jolyon Palmer commence à avoir de la bouteille et son anti-pole relève plutôt d’une promenade de santé que d’un réel exploit. Il devance Stoffel Vandoorne sur sa puissante McLaren. Marcus Ericsson confirme une nouvelle fois le regain de forme de Sauber en signant le troisième temps.

Mais les voitures suisses peinent toujours autant à confirmer en course. Tant mieux pour Palmer qui peut grappiller de gros points après deux courses anonymes. Il est déclaré vainqueur de la course au bout de sept tours, avec le pire tour en course en prime ! Belle opération pour Renault qui peut cette fois compter sur Hulkenberg ! Leur boulet allemand, héros d’un jour à Monaco, s’est transformé en véritable équipier en allant taper le mur pour sécuriser la quatrième place. Et voilà 37 points de gagnés !

Entre temps, on retrouve l’éternel Daniil Kvyat à la deuxième place et Max Verstappen troisième ! Décidément, le Hollandais s’est découvert une passion pour le championnat En Partant De La Fin. Attendez, ce n’est pas la fin des surprises ! Felipe Massa confirme après le Canada et termine cinquième. D’autres cancres comme Sergio Perez et Kimi Raikkonen s’invitent dans le top 10 azéri pour le plus grand plaisir des fans.

Ce Grand Prix est à inscrire dans les tablettes EPDLF. Le podium de la course est 100% Renault ! Tous ont d’ailleurs du abandonner sur problème mécanique, preuve que le moteur français est plus puissant que jamais. Les hommes de Viry-Châtillon, que nous saluons au passage, peuvent être fiers du travail accompli jusqu’ici.

AZERBAÏDJAN 2017 : LES CLASSEMENTS

QUALIFICATIONS

  1. Jolyon Palmer – Renault
  2. Stoffel Vandoorne – McLaren
  3. Marcus Ericsson – Sauber
  4. Romain Grosjean – Haas
  5. Fernando Alonso – McLaren

COURSE

  1. Jolyon Palmer – Renault
  2. Daniil Kvyat – Toro Rosso
  3. Max Verstappen – Red Bull
  4. Nico Hulkenberg – Renault
  5. Felipe Massa – Williams
  6. Sergio Perez – Force India
  7. Kimi Raikkonen – Ferrari
  8. Romain Grosjean – Haas
  9. Stoffel Vandoorne – McLaren
  10. Marcus Ericsson – Sauber

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La bonne opération du week-end, c’est Palmer qui la réalise. Le Britannique gratte trois places et pointe désormais deuxième du classement ! Il n’est plus qu’à sept points du leader Vandoorne. Le Grand Prix de Grande-Bretagne arrive à grands pas, il est certain que Palmer sera intouchable à domicile. La suite promet d’être intéressante…

Par contre, c’est la débandade chez Williams. Cela fait deux courses que Lance Stroll ne marque plus de points ! L’équipe perd une place au classement constructeur et laisse des gros bras comme Sauber et Renault s’échapper. McLaren reste solidement accrochée en tête du classement. Il est encore tôt pour affirmer que le titre est joué mais le plus dur a déjà été fait.

Et la prochaine course ? Elle aura lieu le 9 juillet sur le Red Bull Ring pour le Grand Prix En Partant De La Fin d’Autriche ! D’ici là, n’hésitez pas à mettre un pouce en l’air sur la page Facebook ou de suivre le compte Twitter de Formule moy1 pour ne rien rater de ce joyeux championnat qui réchauffe les cœurs et qui fait rire les enfants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s