CHAMPIONNAT EN PARTANT DE LA FIN 2018 : ON R’MET ÇA ?

On peut le dire haut et fort (enfin je crois), l’édition 2017 du Championnat En Partant De La Fin fut un grand succès. Le peuple réclamait une suite, la voici.

COMMENT ÇA MARCHE ?

Avec un nom pareil, difficile de faire plus explicite. Mais nous tenons à expliquer le fond de notre pensée, sait-on jamais.

Vous voyez le classement d’une course ? Et bien dans le Championnat En Partant De La Fin (ou EPDLF pour faire court) vous le lisez à l’envers. Donc un pilote qui finit dernier d’une course sera premier en partant de la fin. L’avant-dernier sera deuxième, l’antépénultième sera troisième, et cetera. Les points sont distribués comme suit :

  • Vingtième place : 25 points
  • Dix-neuvième place : 18 points
  • Dix-huitième place : 15 points
  • Dix-septième place : 12 points
  • Seizième place : 10 points
  • Quinzième place : 8 points
  • Quatorzième place : 6 points
  • Treizième place : 4 points
  • Douzième place : 2 points
  • Onzième place : 1 point

Petite nouveauté cette année, l’auteur de la Pole Belmondo (l’anti-pole position) recevra 1 point supplémentaire. Même récompense pour l’auteur du Pire Tour en course.

Selon le FMROFTD (Formule Moy1 Racing Organization For Terrible Drivers, ndlr), le poleman est le pilote ayant signé le temps le plus moisi en qualifications. Les pénalités sur la grille ne sont donc pas comprises.

Notre tableur s’est refait une beauté durant l’intersaison, regardez comment il est magnifique maintenant (sur ma vie).

GGGGtitre-1

FORCES EN PRÉSENCE

LES GROS BRAS

Sauber est sans aucun doute l’équipe à battre cette année. Les Suisses sont en état de grâce depuis la mi-2017 et les essais menés à Barcelone le prouvent encore aujourd’hui. Il sera difficile d’aller chercher, du moins à la régulière, les Sauber en 2018. Pascal Wehrlein, qui a beaucoup déçu, a été remplacé par la lanterne rouge de Formule 2 2017 : Charles Leclerc. Espérons que ses performances en piste soient à la hauteur de son patronyme. C’est à dire tout fracasser sur son passage.

Qui pour rivaliser avec Sauber ? Les observateurs peinent à donner une réponse franche mais il faut avouer que le nom de Williams revient souvent. L’équipe britannique est sur la bonne pente depuis la saison passée. Et leur nouveau duo de pilote en fait rêver plus d’un ! Lance Stroll et Sergey Sirotkin. De quoi aller chercher les gros points régulièrement.

Même s’ils ont terminé à la sixième place du championnat constructeur, Haas est en bonne posture pour jouer le podium cette saison. Romain Grosjean ne tarit pas d’éloges concernant ses freins ! Et le talent naturel de Kevin Magnussen pour aller au contact aidera grandement Haas dans sa quête de podiums.

Enfin, Toro Rosso pourrait véritablement être LA surprise de 2018. Sur le papier, l’équipe B de Red Bull a le meilleur moteur du plateau : le V6 Honda. La non-expérience du duo Gasly-Hartley est un plus aussi, bien sûr.

LES OUTSIDERS

Il y a de quoi se tirer les cheveux chez McLaren. Les oranges avaient tout pour réussir en 2017. Quel gâchis, franchement… Tout est à refaire cette année et le moins que l’on puisse dire, c’est que McLaren ne part pas du bon pied en se séparant de Honda. Nous ne sommes pas à l’abri d’une surprise, bien entendu, mais l’association McLaren-Renault, ça sonne beaucoup moins bien que McLaren-Honda…

Attention, grosse côte ! Beaucoup, dont votre humble serviteur, se sont montrés médisants voire insultants vis à vis de l’équipe Red Bull en 2017. Pourtant, Verstappen et Ricciardo ont fermé la bouche puante de plusieurs avec pas moins de onze podiums ! La preuve que malgré un budget conséquent, on peut tout de même terminer premier en partant de la fin. Et c’est ça qui rend la F1 si passionnante.

Dernier outsider, la Régie Renault. On ne va pas se mentir, les français ont très mal joué  leur coup en virant Joylon Palmer en 2017. Des pépites comme ce mec-là, on en produit une fois tous les 10 ans… J’en veux personnellement à Renault et de ce fait je leur souhaite de marquer un maximum de points en 2018 (dans le vrai championnat bien entendu).

LES GROS NAZES

Attention, chicanes mobiles en approche ! Même en Formule 1, le pinacle du sport automobile, il y a aussi des gens qui se traînent lamentablement. Force India en fait partie. Pourtant dans un passé pas si lointain, Force India régnait en maître sur la F1, un peu comme l’Empereur Ming de la planète Mongo. Aujourd’hui, ces jours heureux ne sont que de lointains souvenirs… Triste histoire que celle de Force India.

Enfin, ne nous attardons pas trop sur les deux traîne-savates que sont Ferrari et Mercedes. Dans le championnat de la lose, Ferrari domine les débats depuis 1950, incroyable ! Nous ne pouvons qu’être admiratifs face à cette dévotion absolue. Mais Mercedes commence à devenir un rival sérieux : par quatre fois d’affilée la marque à l’étoile a fini lanterne rouge du championnat EPDLF…

LES COTES FORMULE MOY1

Et que ce serait ce championnat sans les joies et la rage que procurent le jeu ? Une équipe d’experts en abandons grassement payés se sont réunis il y a peu afin d’établir les meilleures côtes sur les équipes et les pilotes du plateau. Et contrairement à l’année dernière, les côtes sont beaucoup moins farfelues. Enfin, ça dépend de qui on parle…

Alors, qui sont les favoris ?

EQUIPES & PILOTES

Alfa Romeo Sauber F1 Team C37 – Ferrari : 1.10

  • #1 Marcus Ericsson : 1.05
  • #16 Charles Leclerc : 1.20

McLaren F1 Team MCL33 – Renault : 6.72

  • #14 Fernando Alonso : 2.02
  • #2 Stoffel Vandoorne : 3.84

Renault Sport Formula One Team R.S. 18 : 50.8

  • #27 Nico Hulkenberg : 5.98
  • #55 Carlos Sainz : 4.98

Red Bull Toro Rosso Honda STR13 –  Honda : 3.75

  • #10 Pierre Gasly : 3.85
  • #28 Brendon Hartley : 3.00

Aston Martin Red Bull Racing RB14 – TAG Heuer : 9.42

  • #3 Daniel Ricciardo : 12.6
  • #33 Max Verstappen : 4.03

Haas F1 Team VF-18 – Ferrari : 3.25

  • #8 Romain Grosjean : 6.73
  • #20 Kevin Magnussen : 5.55

Williams Martini Racing FW41 – Mercedes : 2.80

  • #18 Lance Stroll : 2.67
  • #35 Sergey Sirotkin : 4.25

Scuderia Ferrari SF71H : 777

  • #5 Sebastian Vettel : 151
  • #7 Kimi Raikkonen : 75.7

Sahara Force India F1 Team VJM11 – Mercedes : 500

  • #11 Sergio Perez : 9.26
  • #31 Esteban Ocon : 99.9

Mercedes AMG Petronas Motorsport F1 W09 : Soyons sérieux 5 minutes svp

  • #44 Lewis Hamilton : 1738
  • #77 Valtteri Bottas : 120

Vous savez désormais tout sur cette magnifique et prometteuse saison 2018. Rendez-vous à Melbourne le 25 mars pour le coup d’envoi de ce Championnat En Partant De La Fin 2018 ; le championnat que personne n’attendait, le championnat que personne ne voulait.

Publicités

Laisser un commentaire