EPDLF – JOLYON S’ENVOLE

Le mois de juin avait été haut en couleur, c’est un fait. Pauvres fous, ce n’était rien comparé à ce mois de juillet. La hausse des températures a fait chauffer les esprits (notamment celui de Daniil Kvyat). Le récap du championnat En Partant De La Fin, c’est parti !

Au menu de cet article : Autriche, Grande-Bretagne et Hongrie. Je vous avertis, c’est un menu très copieux. Il y a eu des surprises, des tensions, des remises en question, des blessés, un but à la 90e et surtout, SURTOUT, des changements aux classements généraux qui vont perturber à tout jamais la suite des événements. Allez, plongeons-nous dans un peu de lecture maintenant.

KVYAT TORPILLE, VANDOORNE VASCILLE

Le Red Bull Ring est un circuit qui fait mal aux Williams. Depuis quelques courses, l’équipe fait du surplace et ne compte plus sur son fer de Lance, Stroll. La situation est catastrophique. Fort heureusement, c’était sans compter la détermination des ingénieurs Williams, travaillant nuit et jour pour rendre la voiture encore moins compétitive. Et quelle fut la surprise samedi en Autriche. Les deux Williams se qualifient en deuxième ligne ! Incroyable retournement de situation.

Voulant faire aussi bien que Sainz au Canada, Daniil Kvyat avait son mot à dire au départ de la course. A l’extinction des feux, le Russe compromet son freinage pour s’empaler sur la McLaren de Fernando Alonso. La manœuvre est belle mais maladroite. Dans l’action, Kvyat n’arrive pas à s’auto-éliminer. Pire encore, il stoppe les courses d’Alonso et de Max Verstappen. Le Néerlandais n’avait rien demandé, grâce à Kvyat il remporte le GP d’Autriche ! Heureux coup du sort ou aurait-on volontairement demandé à Kvyat de sortir Verstappen au départ ? La question mérite d’être posée car avec cette victoire, Max Verstappen prend les commandes du championnat En Partant De La Fin. Au volant d’une Red Bull s’il vous plait !

Explosion de joie dans le garage Haas au 30e tour : Kevin Magnussen sera sur le podium ! C’est une délivrance pour le Danois, lui qui est monté sur son dernier podium à… Bahrein ! L’émotion est palpable, et même Magnussen ne peut se contenir. « I can’t believe this » confie-t-il, au bord des larmes, à son ingénieur à la radio. En somme, c’est un joyeux moment de sport que nous observons, ici en Autriche, sur les antennes de Canal+.

Peu de tours après, les deux Toro Rosso de Carlos Sainz et Daniil Kvyat viennent abandonner, malheureusement le podium était déjà acté. Kvyat peut avoir des remords, la victoire lui tendait les bras dans ce premier virage. Si seulement le pilote avait encore moins freiné… Mais avec des si, Ferrari serait une grande équipe et Sauber serait en fond de grille, haha vous imaginez ? A peine croyable. Mais je m’éloigne. Donc Kvyat a les boules, normal. En revanche, Carlos Sainz est assez content de lui. Cette P5 tombe à point nommé pour l’Espagnol qui se fait de plus en plus distancer par son équipier au championnat.

Reines des qualifs, les Sauber glissent en course pour finir seulement P6 et P7. On parle d’une prochaine arrivée de Frédéric Vasseur comme directeur. L’homme était responsable de Renault l’année dernière, on se souvient que l’équipe avait connu une excellente saison avec Palmer et Magnussen. Renault, justement, n’a pas pu s’appuyer sur Palmer ce week-end. Le Britannique n’engrange qu’un seul point en Autriche et n’est que spectateur de la montée en puissance de Verstappen. Même cas de figure pour Vandoorne, transparent aujourd’hui. Le pilote McLaren était en tête du championnat depuis la Russie…

AUTRICHE 2017 : LES CLASSEMENTS

QUALIFICATIONS

  1. Pascal Wehrlein – Sauber
  2. Marcus Ericsson – Sauber
  3. Lance Stroll – Williams
  4. Felipe Massa – Williams
  5. Jolyon Palmer – Renault

COURSE

  1. Max Verstappen – Red Bull
  2. Fernando Alonso – McLaren
  3. Kevin Magnussen – Haas
  4. Carlos Sainz – Toro Rosso
  5. Daniil Kvyat – Toro Rosso
  6. Marcus Ericsson – Sauber
  7. Pascal Wehrlein – Sauber
  8. Nico Hulkenberg – Renault
  9. Stoffel Vandoorne – McLaren
  10. Jolyon Palmer – Renault

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.


GOD SAVES PALMER

Le paddock est encore sous le choc lorsque le week-end à Silverstone débute. Max Verstappen est en tête du championnat ! Qui l’aurait cru en début de saison ? Red Bull doit absolument capitaliser sur ces abandons à la pelle, surtout que nous entrons dans la deuxième partie de saison. Le Taureau mise sur le mauvais cheval lors des qualifs. Echange de voiture ? Erreur de stratégie ? Toujours est-il que Verstappen se troue complètement quand son équipier Daniel Ricciardo part en pole position ! L’Australien connait un nouveau problème technique en Q1, au meilleur moment possible.

Mais Ricciardo n’a jamais eu le temps de profiter de cette pole tombée du ciel ! Écarté du top 5 en qualifications, Jolyon Palmer est en transe à domicile. Porté par la ferveur de tout un peuple, le Britannique prend de court les 19 autres pilotes en abandonnant dès le tour de formation ! Cette victoire rappelle celle de Fernando Alonso en Russie. La marque des plus grands donc.

A Silverstone, c’était le Joga Bonito. Palmer régale avec cet abandon surprise et les Toro Rosso font le show. Daniil Kvyat, galvanisé par sa dernière course, essaie tant bien que mal de sécuriser le podium et d’emmener avec lui son équipier Carlos Sainz. Encore une fois, la manœuvre est assez confuse, bien que superbe, et seul Sainz reste sur le carreau. Kvyat finira la course P6 mais repart avec le respect de son équipier et de tout le team Toro Rosso.

La suite de la course sera moins mouvementée mais tout aussi intéressante. Fernando Alonso signe son deuxième podium d’affilée en terminant troisième et permet donc à McLaren de bien figurer à domicile. En difficulté depuis le début de saison, l’Espagnol a quelque peu redressé la barre et répond enfin à Vandoorne. A moins que ce ne soit le Belge qui s’effondre ? La série actuelle du rookie fait peine à voir : P9-P9-P10. Vandoorne est en train de se noyer au championnat quand les « vétérans » accélèrent la cadence. Pour preuve, Jolyon Palmer prend le commandement des mains de Verstappen au soir du GP de Grande-Bretagne.

GRANDE-BRETAGNE 2017 : LES CLASSEMENTS

QUALIFICATIONS

  1. Daniel Ricciardo – Red Bull
  2. Marcus Ericsson – Sauber
  3. Pascal Wehrlein – Sauber
  4. Kevin Magnussen – Haas
  5. Lance Stroll – Williams

COURSE

  1. Jolyon Palmer – Renault
  2. Carlos Sainz – Toro Rosso
  3. Fernando Alonso – McLaren
  4. Pascal Wehrlein – Sauber
  5. Lance Stroll – Williams
  6. Daniil Kvyat – Toro Rosso
  7. Marcus Ericsson – Sauber
  8. Romain Grosjean – Haas
  9. Kevin Magnussen – Haas
  10. Stoffel Vandoorne – McLaren

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.


RED BULL DONNE DES CRASHS

C’est la dernière course avant les vacances ! Le paddock est bien triste sur le Hungaroring : un mois sans F1, vous vous rendez compte ? Passionnés que nous sommes, c’est une véritable épreuve que nous allons vivre pendant ce mois d’août. Mais avant de partir en vacances, les pilotes de F1 ont cœur à régaler les spectateurs une toute dernière fois.

Felipe Massa prend de l’avance sur ses camarades et part en vacances un peu en avance. Il ratera donc la manche hongroise, officiellement pour cause de maladie. Mais les plus fins observateurs osent penser (dans les milieux autorisés) que Williams chercherait à se débarrasser du Brésilien, bien inférieur à son équipier Lance Stroll. Cette théorie se confirme une fois son remplaçant annoncé : Paul di Resta. Son nom vous dit peut-être quelque chose, il a disputé sa dernière course en F1 en… 2013. L’Ecossais n’a plus touché une voiture depuis quatre ans, de bonne augure pour ce week-end. Le pari de Williams se révèle gagnant, di Resta manque la pole position de très peu face à l’ogre Marcus Ericsson.

Alors qu’on pensait di Resta favori pour la victoire, c’est Red Bull qui l’emporte, encore une fois avec la manière. Dans le deuxième virage du premier tour, Max Verstappen utilise la stratégie employée par Daniil Kvyat à Silverstone et dégage son équipier, Daniel Ricciardo, qui reste sur le carreau. C’est la deuxième victoire en trois courses pour le distributeur de canettes, grimpant ainsi à la quatrième place du classement constructeur. Il faut dire que la mécanique est bien huilée chez les Autrichiens. Leurs voitures, lorsqu’elles scorent, n’ont jamais marqué moins de 12 points par course ! Un record uniquement détenu par Red Bull cette saison !

Grand Prix à oublier pour McLaren. Les oranges viennent de mettre fin à une impressionnante série de treize courses consécutives dans les points. On le savait tous, le circuit du Hungaroring, très lent, ne réussit pas au moteur Honda qui adore les circuits rapides. Alonso termine dans les profondeurs du classement, ce qui est normal. En revanche, c’est aussi le cas de Stoffel Vandoorne ! Ça y est, le pilote belge vient de finir sa première course de la saison hors des points, la première depuis ses débuts en 2016. McLaren boit son calice jusqu’à la lie puisque Sauber et Renault reviennent à 30 points de l’actuel leader du classement constructeur.

HONGRIE 2017 : LES CLASSEMENTS

QUALIFICATIONS

  1. Marcus Ericsson – Sauber
  2. Paul di Resta – Williams
  3. Pascal Wehrlein – Sauber
  4. Lance Stroll – Williams
  5. Kevin Magnussen – Haas

COURSE

  1. Daniel Ricciardo – Red Bull
  2. Romain Grosjean – Haas
  3. Paul di Resta – Williams
  4. Nico Hulkenberg – Renault
  5. Marcus Ericsson – Sauber
  6. Pascal Wehrlein – Sauber
  7. Lance Stroll – Williams
  8. Kevin Magnussen – Haas
  9. Jolyon Palmer – Renault
  10. Daniil Kvyat – Toro Rosso

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aux classements, nous pouvons constater une passation de pouvoir entre Alonso qui accumule les bonnes prestations et Vandoorne qui faiblit. Actuellement, seul Jolyon Palmer arrive à contenir les deux pilotes McLaren, avec autorité. Le pilote Renault est le seul à avoir franchi la barre des cent points cette saison et ce en dix petites courses. Max Verstappen, un temps candidat crédible au titre, est victime de la faible compétitivité de sa Red Bull. Fort heureusement, le Néerlandais au caractère combatif trouve toujours un moyen pour marquer des gros points.

Seulement sixième, Marcus Ericsson est la déception de cette première partie de saison. Même s’il a scoré à chaque occasion, Ericsson est plus souvent proche des places d’honneur que du podium. Il sera important chez Sauber de trouver la clé pour enfin accumuler les podiums (seulement deux cette saison). L’arrivée de Frédéric Vasseur à la tête du team fait pour le moment plus de mal que de bien. Pour preuve, Sauber vient de déchirer le contrat les liant à Honda pour 2018. Pour rappel, le motoriste japonais est très clairement le meilleur choix du marché.


Et la prochaine course ? Elle aura lieu le 27 août à Spa-Francorchamps pour le Grand Prix En Partant De La Fin de Belgique ! D’ici là, n’hésitez pas à mettre un pouce en l’air sur la page Facebook ou de suivre le compte Twitter de Formule moy1 pour ne rien rater de ce joyeux championnat qui réchauffe les cœurs et qui fait rire les enfants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s