EPDLF – SONIQUE ERICSSON

Vous m’excuserez du jeu de mot relativement pourri, mais il est important de souligner la vitesse à laquelle Marcus Ericsson roule ces derniers temps. Une vitesse relativement faible sur la piste, certes. Mais dès qu’on parle abandon, alors le Suédois devient un autre homme !

Les derniers jours ont été forts en rebondissements. Jolyon Palmer, un temps candidat au titre, a été démis de ses fonctions chez Renault ! Incroyable retournement de situation… Le Britannique était pourtant fédérateur chez le losange, et bien meilleur que son équipier Hulkenberg. Or le constructeur français a préféré tenter un pari audacieux en piquant Carlos Sainz à Toro Rosso.

Toro Rosso, justement, parlons-en. Mais que font-ils avec leurs pilotes ?! Daniil Kvyat, paria d’un jour, super-sub un autre jour. Le Russe a été rappelé en catastrophe par son ancien employeur à Austin pour remplacer… son remplaçant justement : Pierre Gasly. Le Français tentait de sauver les meubles en Super Formula, un championnat japonais, où il fait pale figure.

EVERYTHING SLOWER IN TEXAS

Ahhh, le Texas ! Les pilotes de F1 se retrouvent dans l’Etat qui sent bon les dollar bills et les Républicains pour entamer la deuxième tournée américaine de l’année. Rien ne va plus chez Toro Rosso qui change de pilotes comme je change de sous-vêtements (toutes les deux semaines donc). Nouveau duo à Austin : Daniil Kvyat et Brendon Hartley, un ancien de la filière Red Bull. Étonnante paire. Est-ce que cela fera mouche ? J’en doute. Carlos Sainz enfile pour la première fois la combinaison Renault, avec, on l’espère, de meilleurs résultats à la clé.

Ça tombe bien, c’est une Renault que l’on trouve tout en haut du podium ! Stupeur, c’est Hulkenberg ! L’Allemand n’avait plus gagné depuis le GP de Monaco. Comme en Principauté, c’est son moteur V6 qui vient lui donner un petit coup de pouce. Le voilà forcé à mettre pied à terre prématurément. On exulte dans le garage Renault. Visiblement, virer Palmer était une bonne décision.

Marcus Ericsson préfère assurer en jouant le rôle de l’épicier. Cette sixième place est bien venue, surtout que le pilote Sauber sent maintenant le souffle chaud et ibérique de Fernando Alonso sur son cou. Hartley termine sa première course dans la douleur avec une huitième place bien en-deçà des attentes de la petite Scuderia… Mais c’est bel et bien le rookie qui termine devant le pilote chevronné ! Car oui, Kvyat est hors des points à Austin. Ce n’est pas avec des prestations comme celles-ci que l’on reverra le Russe dans une F1 de sitôt.

ÉTATS-UNIS 2017 : LES CLASSEMENTS

QUALIFICATIONS

  1. Kevin Magnussen – Haas
  2. Pascal Wehrlein – Sauber
  3. Brendon Hartley – Toro Rosso
  4. Lance Stroll – Williams
  5. Marcus Ericsson – Sauber

COURSE

  1. Nico Hulkenberg – Renault
  2. Pascal Wehrlein – Sauber
  3. Daniel Ricciardo – Red Bull
  4. Fernando Alonso – McLaren
  5. Kevin Magnussen – Haas
  6. Marcus Ericsson – Sauber
  7. Romain Grosjean – Haas
  8. Brendon Hartley – Toro Rosso
  9. Stoffel Vandoorne – McLaren
  10. Lance Stroll – Williams

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

RENAULT, QUETZALCOATL DE LA F1

L’air américain fait du bien aux poumons de Renault. L’équipe comme le motoriste ne cessent de nous surprendre depuis Austin. La dynamique reste la même à Mexico avec une pole position signée Pierre Gasly ! C’est bien grâce à son moteur décédé que le jeune rookie a été capable de nous sortir une telle performance. La première ligne est même 100% française avec un Romain Grosjean des grands jours en seconde position.

Pourtant, les deux hommes sont bien vite éclipsés par un tour de force réalisé un peu plus loin dans le peloton. En fond de grille, Lewis Hamilton et Sebastian Vettel s’accrochent ! Les deux pilotes moyens doivent passer par les stands et se retrouvent en tête de la course ! Chez Mercedes comme chez Ferrari, on peine à y croire. Les rouges ont connu un mois de septembre extraordinaire. « N’en jetez plus, la coupe est pleine, » semblent-ils dire. Renault a bien saisi le message, ils nous préparent un gros coup…

En 25 tours, le motoriste s’assure un triplé historique en faisant abandonner Nico Hulkenberg, Daniel Ricciardo et Brendon Hartley ! Le Néo-Zélandais signe son tout premier podium en F1, lors de sa deuxième course. Et Nico Hulkenberg et Daniel Ricciardo confirment être les hommes forts du moment. Les deux s’échangent les victoires depuis le Texas.

Quelle leçon donnée par Renault ! Il faut absolument saluer le travail acharné des hommes et femmes de Viry-Châtillon, là où est conçu le V6 français. Ces personnes se lèvent tôt le matin et se couchent tard le soir pour que le moteur tienne encore moins longtemps en piste. Et les voici récoltant le fruit de toutes ces heures de travail. C’est beau.

MEXIQUE 2017 : LES CLASSEMENTS

QUALIFICATIONS

  1. Pierre Gasly – Toro Rosso
  2. Romain Grosjean – Haas
  3. Kevin Magnussen – Haas
  4. Pascal Wehrlein – Sauber
  5. Marcus Ericsson – Sauber

COURSE

  1. Daniel Ricciardo – Red Bull
  2. Nico Hulkenberg – Renault
  3. Brendon Hartley – Toro Rosso
  4. Marcus Ericsson – Sauber
  5. Carlos Sainz – Renault
  6. Romain Grosjean – Haas
  7. Pascal Wehrlein – Sauber
  8. Pierre Gasly – Toro Rosso
  9. Stoffel Vandoorne – McLaren
  10. Felipe Massa – Williams

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

HAMILTON & OCON : SURPRISE SUR PRISE !

Nous entrons dans la dernière ligne droite de ce championnat En Partant De La Fin. Ultime chance pour Max Verstappen de rester dans la course au titre. Même situation pour Nico Hulkenberg, bien que le parcours des deux soit légèrement différent. En effet, le Néerlandais est en perte de vitesse alors que Hulkenberg a marqué un total de 43 points (sur 50 possibles) sur les deux dernières courses !

Toutefois, la star des qualifications ne s’appelle pas Max Verstappen, Nico Hulkenberg ou Marcus Ericsson mais Lewis Hamilton ! C’est un nom que nous n’avons plus vu aussi haut sur la grille depuis un certain temps… Le Britannique a eu la chance d’une vie à Mexico mais n’a pas su la saisir. Hamilton s’est rattrapé sur le circuit d’Interlagos en signant la pole dès le début de la Q1 ! Son secret ? Un accident parfaitement exécuté.

Malheureusement, Hamilton s’est rapidement noyé en course, même s’il faisait beau. Des vieux roublards comme Stoffel Vandoorne et Kevin Magnussen se sont rapidement bagarrés pour la victoire, avantage Belgique. Les spectateurs ont été gavé de crashs dans le premier virage. Et ces derniers ont du garder une place pour le dessert : Esteban Ocon termine sur le podium ! Oui, vous avez bien lu. C’est la première fois que le Français finit à une telle place. Et surtout, c’est la première fois que le pilote abandonne ! Cela nous rassure, nous fans français. Avec les récents exploits de Grosjean, Gasly et aujourd’hui Ocon, la relève tricolore a vraiment fière allure.

BRÉSIL 2017 : LES CLASSEMENTS

QUALIFICATIONS

  1. Lewis Hamilton – Mercedes
  2. Marcus Ericsson – Sauber
  3. Lance Stroll – Williams
  4. Pierre Gasly – Toro Rosso
  5. Pascal Wehrlein – Sauber

COURSE

  1. Stoffel Vandoorne – McLaren
  2. Kevin Magnussen – Haas
  3. Esteban Ocon – Force India
  4. Brendon Hartley – Toro Rosso
  5. Lance Stroll – Williams
  6. Romain Grosjean – Haas
  7. Pascal Wehrlein – Sauber
  8. Marcus Ericsson – Sauber
  9. Pierre Gasly – Toro Rosso
  10. Carlos Sainz – Renault

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans moins de deux semaines, tout va se jouer à Abu Dhabi. Du haut de ses 168 points, Marcus Ericsson est, bien évidemment, l’homme le mieux placé de tous. Mais le Suédois devra redoubler d’efforts s’il ne veut pas nous faire une Fernando Alonso, à savoir perdre. Car dix-huit points plus loin, qui trouve-t-on ? Pascal Wehrlein ! Nous nous dirigeons vers une lutte fratricide entre les deux pilotes Sauber, je m’en lèche les babines d’avance.

Attention à ne pas oublier les McLaren dans l’équation ! Les machines oranges ont certes perdues de leur superbe depuis l’été mais rien n’est encore fait. Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne peuvent encore réclamer la Taki Inoue Cup au soir de la course à Abu Dhabi. En revanche, c’est déjà fini pour Max Verstappen, Nico Hulkenberg et Carlos Sainz. Mais ces pilotes nous auront régalé durant toute cette saison.

ABU DHABI : LES SCÉNARIOS

Le 26 novembre 2017, nous saurons qui de Marcus Ericsson, Pascal Wehrlein, Fernando Alonso ou Stoffel Vandoorne sera sacré champion du monde En Partant De La Fin. Le Suédois a l’avantage mais il suffit d’un accident au premier virage pour que le championnat bascule d’un côté comme de l’autre ! Nous retenons tous notre souffle avant la course. D’ici là, je vous propose d’étudier les différents scénarios possibles pour voir un de ces quatre pilotes titré.

Pour que Marcus Ericsson soit sacré champion EPDLF :

  • Finir au minimum sixième, quelle que soit la position de ses adversaires.
  • Finir P7 ou P8 et que Wehrlein ne gagne pas.
  • Finir P9 ou P10 : Wehrlein pas mieux que deuxième, Alonso ou Vandoorne ne gagnent pas.
  • Hors des points : Wehrlein pas mieux que troisième, Alonso ou Vandoorne pas mieux que deuxièmes.

Pour que Pascal Wehrlein soit sacré champion EPDLF :

  • Finir premier et Ericsson pas mieux que septième.
  • Finir deuxième et Ericsson hors des points.

Pour que Fernando Alonso soit sacré champion EPDLF :

  • Finir premier, Ericsson pas mieux que neuvième et Wehrlein pas mieux que deuxième.

Pour que Stoffel Vandoorne soit sacré champion EPDLF :

  • Finir premier, Ericsson pas mieux que neuvième et Wehrlein pas mieux que deuxième.

Le suspense est tout à fait insoutenable. Non vraiment, je n’en peux plus d’attendre. Mais il va falloir être fort. Allez, plus que quelques jours à patienter avant de connaître enfin le nom du champion EPDLF 2017 ! Mon statut de journaliste m’empêche d’être objectif (ou l’inverse, je sais plus). Mais je brave les interdits en plaçant mes économies, et en vous encourageant à faire de même, sur Pascal Wehrlein


N’hésitez pas à mettre un pouce en l’air sur la page Facebook ou de suivre le compte Twitter de Formule moy1 pour ne rien rater de ce joyeux championnat qui réchauffe les cœurs et qui fait rire les enfants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s