EPDLF – FESTIVAL FERRARI !

Bonjour à tous ! On se retrouve pour ce débriefing du mois de septembre/octobre du championnat qui nous passionne tous : En Partant De La Fin. Pas moins de cinq courses sont à revoir : Belgique, Italie, Singapour, Malaisie et Japon ! Vous êtes bien accrochés ? C’est parti !

En août dernier, nous nous étions quittés sur la montée en puissance du jeune Jolyon Palmer. Le Britannique a une véritable mainmise sur ce championnat EPDLF. Un style de pilotage clairement axé sur l’accident, récompensé par deux victoires déjà. Je ne vous surprends pas en vous disant que tous les bookies de Londres placent Palmer comme le favori pour la couronne cette année.

PASCAL MAÎTRE DE SPA

Après une pause bien méritée de trois semaines, équipes et pilotes se retrouvent sur le mythique circuit de Spa-Francorchamps. Avec ses longues lignes droites, le tracé convient bien aux McLaren et aux Sauber. Pourtant, les Britanniques sont à noter parmi les absents en qualifications ! Les vacances ont permis à l’équipe Sauber de perfectionner leur modèle C36. Encore une fois, première ligne 100% suisse. Les Williams continuent sur leur bonne lancée avec Lance Stroll troisième et Felipe Massa cinquième.

Tout vient à point à qui sait attendre. Les efforts des mécaniciens Sauber, travaillant d’arrache-pied pour rendre leur monoplace encore plus lente, sont récompensés. Au deuxième tour de course, la suspension de Pascal Wehrlein casse, lui offrant la victoire. C’est la première de l’année pour Sauber ! Il est accompagné sur le podium par Max Verstappen, la révélation de cette saison.

www.formulapassion.itPhoto4_s.r.l._886868-16049e1f5cb45ad3b6a0cfd1801e640e45ad9ba6

Au pied du podium, on trouve Sergio Pérez. Le pilote Force India porte l’équipe sur ses frêles épaules depuis le début de la saison. Lui seul semble être en mesure de rapporter quelques points à un team squattant sans cesse le fond de grille. Pérez est devancé par un Fernando Alonso des grands jours, revenant à un tout petit point de Palmer au classement !

BELGIQUE 2017 : LES CLASSEMENTS

QUALIFICATIONS

  1. Pascal Wehrlein – Sauber
  2. Marcus Ericsson – Sauber
  3. Lance Stroll – Williams
  4. Daniil Kvyat – Toro Rosso
  5. Felipe Massa – Williams

COURSE

  1. Pascal Wehrlein – Sauber
  2. Max Verstappen – Red Bull
  3. Fernando Alonso – McLaren
  4. Sergio Pérez – Force India
  5. Marcus Ericsson – Sauber
  6. Kevin Magnussen – Haas
  7. Stoffel Vandoorne – McLaren
  8. Jolyon Palmer – Renault
  9. Daniil Kvyat – Toro Rosso
  10. Lance Stroll – Williams

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

PALMER IMPÉRIAL

La contre-performance de Jolyon Palmer à Spa a laissé Renault de marbre. Certes, le losange compte uniquement sur le Britannique pour le championnat constructeur. Mais le pilote nous avait habitué à tellement mieux… Un sursaut d’orgueil est donc attendu à Monza, et nous n’avons pas été déçu !

Le week-end commence fort avec une Pole Belmondo (l’anti pole-position) de derrière les fagots signée Romain Grosjean ! Il pleuvait samedi à Monza, et le Français est un maître dans ces conditions. Pas étonnant de le voir si haut sur la grille, c’est d’ailleurs sa deuxième pole de la saison. Pour une fois, les Sauber sont battues à leur propre jeu.

En course, les spectateurs ont du attendre longtemps avant de célébrer le vainqueur. Au bout de trente tours de course, Palmer hausse le ton et casse sa transmission. Nouvelle victoire pour Renault ! Cela permet au Britannique de respirer au classement pilote, étant donné que son plus proche poursuivant, Fernando Alonso, se classe quatrième. « Karma » soupire ce dernier à la radio. Il est vrai qu’Alonso se repose trop souvent sur ses acquis quand Palmer fournit un effort surhumain pour abandonner autant de fois.

« – Où est Palmer ? / – Fernando, Palmer a abandonné. / – Karma. »

ITALIE 2017 : LES CLASSEMENTS

QUALIFICATIONS

  1. Romain Grosjean – Haas
  2. Pascal Wehrlein – Sauber
  3. Marcus Ericsson – Sauber
  4. Jolyon Palmer – Renault
  5. Kevin Magnussen – Haas

COURSE

  1. Jolyon Palmer – Renault
  2. Stoffel Vandoorne – McLaren
  3. Marcus Ericsson – Sauber
  4. Fernando Alonso – McLaren
  5. Pascal Wehrlein – Sauber
  6. Romain Grosjean – Haas
  7. Carlos Sainz – Toro Rosso
  8. Nico Hulkenberg – Renault
  9. Daniil Kvyat – Toro Rosso
  10. Kevin Magnussen – Haas

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

PODIUM HISTORIQUE !

Sauber, McLaren, Palmer, Alonso : la lutte pour le titre est bel et bien lancée ! La seconde tournée asiatique débute sur le circuit urbain de Singapour. Théâtre de courses folles, s’imposer ici est un honneur pour tous les pilotes.

Si je vous dis première ligne Sauber, vous me répondez ? « Comme d’habitude », je présume. Sauber enchaîne les poles comme Maldonado enchaînait les victoires. Cela en devient presque décourageant pour leurs adversaires ! Les Suisses sont suivis de près par les deux Williams en seconde ligne. Mais il manque encore ce petit quelque chose en plus pour que le team britannique puisse rivaliser avec Sauber en qualifs.

Les observateurs penchaient vers une victoire de Daniil Kvyat en course, il n’en fut rien. Le vainqueur est venu réclamer son dû à l’extinction des feux ! A vrai dire, le podium complet s’est joué dans les premiers mètres de course. Et qui retrouve-t-on sur la plus haute marche ? Une Ferrari ! C’est toujours surprenant de voir une voiture rouge remporter une course, mais ce sont ces victoires d’équipes de fond de grille qui font la beauté de ce sport !

Mais attendez, ce n’est pas tout ! Si Kimi Raikkonen se charge de ramener le trophée du vainqueur à Maranello, il est accompagné sur le podium par son équipier, Sebastian Vettel !! Un podium avec deux Ferrari, ce n’était plus arrivé depuis le Grand Prix du Mexique 2015… On en oublierait presque la deuxième place de Max Verstappen dans cette histoire.

Le Grand Prix de Singapour est à inscrire dans les annales du sport auto. La course est dans la digne lignée de l’Espagne 2016 et son doublé Mercedes (dont je ne me suis toujours pas remis).

SINGAPOUR 2017 : LES CLASSEMENTS

QUALIFICATIONS

  1. Marcus Ericsson – Sauber
  2. Pascal Wehrlein – Sauber
  3. Lance Stroll – Williams
  4. Felipe Massa – Williams
  5. Kevin Magnussen – Haas

COURSE

  1. Kimi Raikkonen – Ferrari
  2. Max Verstappen – Red Bull
  3. Sebastian Vettel – Ferrari
  4. Fernando Alonso – McLaren
  5. Daniil Kvyat – Toro Rosso
  6. Marcus Ericsson – Sauber
  7. Nico Hulkenberg – Renault
  8. Kevin Magnussen – Haas
  9. Pascal Wehrlein – Sauber
  10. Felipe Massa – Williams

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

LE TOURNANT DU CHAMPIONNAT ?

Ces deux dernières semaines ont mis le F1 Circus sans dessus-dessous. Tout d’abord,  le paddock titubait encore suite au Grand Prix de Singapour complètement taré avec un double podium Ferrari. Mais il y a aussi eu de l’agitation après la course.

Parlons de Daniil Kvyat. Le Russe, un temps candidat crédible au titre, n’est plus du tout en odeur de sainteté chez Toro Rosso. Kvyat est d’ailleurs tellement décrié qu’il est viré sur-le-champ peu avant le GP de Malaisie ! Incroyable décision de la part de Toro Rosso, car c’est bien Kvyat qui met du beurre dans les épinards de l’équipe, pas Sainz. Mais le malheur des uns fait le bonheur de toute la France. Pierre Gasly, très décevant en GP2, est promu à la place de Kvyat ! Nous avons désormais trois Français sur la grille de départ.

Toujours pas rassasié après Singapour, Sebastian Vettel signe la pole en Malaisie et une deuxième place au Japon ! De son côté, Kimi Raikkonen profite des réglages moteur de Vettel pour triompher en Malaisie ! Nous sommes à trois victoires Ferrari cette année et nous recevons une bien belle leçon de sport auto : même avec un budget astronomique, on peut abandonner comme un top team.

Dans les ultimes courses de la saison, ce sont les épiciers qui sont le plus souvent récompensés. Toujours très transparent en course, à la manière d’un Tito Rabat, Marcus Ericsson vient déloger Palmer en tête du classement pilote ! Incroyable retournement de situation, étant donné que le pilote Sauber n’a signé aucune victoire cette saison. Le seul parmi les neuf premiers du classement !

Chez les constructeurs, l’équipe McLaren prend un coup dont elle s’en relèvera difficilement. On pensait les oranges intouchables cet été tant le moteur Honda est un cran au-dessus. Pourtant les voici deuxièmes du classement équipe à quatre course du but ! Rien ne sert de courir ?

MALAISIE 2017 : LES CLASSEMENTS

QUALIFICATIONS

  1. Sebastian Vettel – Ferrari
  2. Marcus Ericsson – Sauber
  3. Pascal Wehrlein – Sauber
  4. Kevin Magnussen – Haas
  5. Romain Grosjean – Haas

COURSE

  1. Kimi Raikkonen – Ferrari
  2. Carlos Sainz – Toro Rosso
  3. Marcus Ericsson – Sauber
  4. Pascal Wehrlein – Sauber
  5. Nico Hulkenberg – Renault
  6. Jolyon Palmer – Renault
  7. Pierre Gasly – Toro Rosso
  8. Romain Grosjean – Haas
  9. Kevin Magnussen – Haas
  10. Fernando Alonso – McLaren

JAPON 2017 : LES CLASSEMENTS

QUALIFICATIONS

  1. Pascal Wehrlein – Sauber
  2. Marcus Ericsson – Sauber
  3. Lance Stroll – Williams
  4. Pierre Gasly – Toro Rosso
  5. Romain Grosjean – Haas

COURSE

  1. Carlos Sainz – Toro Rosso
  2. Sebastian Vettel – Ferrari
  3. Marcus Ericsson – Sauber
  4. Nico Hulkenberg – Renault
  5. Lance Stroll – Williams
  6. Pascal Wehrlein – Sauber
  7. Stoffel Vandoorne – McLaren
  8. Pierre Gasly – Toro Rosso
  9. Jolyon Palmer – Renault
  10. Fernando Alonso – McLaren

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le travail fourni par Ferrari sur les trois dernières courses est tout bonnement incroyable. En trois Grands Prix, les Italiens ont marqué 83 points… Plus que n’importe quelle autre équipe du plateau ! Alors, est-ce que Ferrari peut accrocher le titre constructeur ? C’est mathématiquement possible… pour deux points. En revanche, c’est déjà terminé pour Force India et Mercedes AMG. Très clairement, les équipes motorisées par Mercedes sont handicapées. Les ingénieurs de Daimler ont du pain sur la planche.

Côté pilotes, pas moins de cent points sont encore à prendre. Même si cela exclut Felipe Massa, Sebastian Vettel, Valtteri Bottas et autres pilotes du fond de grille, 14 pilotes peuvent encore prétendre au titre ! Parmi les candidats les plus sérieux, Marcus Ericsson est le mieux placé de tous.

Si le Suédois a une voie royale pour la couronne 2017, il faudra faire attention à Fernando Alonso. Mais pourquoi l’Espagnol a-t-il préféré disputer les 500 Miles plutôt que le GP de Monaco Enfin, la lutte pour la troisième marche du podium entre Max Verstappen et Pascal Wehrlein va être très intéressante à suivre. D’un côté, Wehrlein est un épicier qui accumule les points. De l’autre, Verstappen est un adepte des coups d’éclats : lorsqu’il score, il score fort !

Le suspense est vraiment insoutenable. Qui soulèvera la célèbre « Taki Inoue Cup » à Abu Dhabi ? Si vous voulez un avis d’expert, je pense que nous allons tous être très surpris…


N’hésitez pas à mettre un pouce en l’air sur la page Facebook ou de suivre le compte Twitter de Formule moy1 pour ne rien rater de ce joyeux championnat qui réchauffe les cœurs et qui fait rire les enfants.

Publicités

Un commentaire sur “EPDLF – FESTIVAL FERRARI !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s