10/12 : VERGOGNA FERRARI A SINGAPOUR

Comme vous avez pu le constater, c’est un « dimansell » un peu spécial aujourd’hui car il sera composé à 100% par l’absence de Nigel Mansell. Le moustachu reviendra dimanche prochain, c’est promis. Pour réparer cette faute professionnelle, nous allons revenir sur l’arrêt le plus marquant de la dernière décennie.

Pour combler le vide laissé par Mansell, Formule moy1 se doit de sortir l’artillerie lourde. Voici donc l’arrêt de Felipe Massa, effectué dans les rues de Singapour en septembre 2008. Ferrari a commis ici une grave erreur. La Scuderia ne le savait pas encore, mais les chances de titre de son pilote étaient déjà mortes.

QUAND SCUDERIA FERRARI EST DEVENUE SCUDERIA MINARDI

Flavio Briatore a participé au titre de Lewis Hamilton en 2008. Maintenant que j’ai l’attention de tout le monde, petit cours d’histoire. Ce soir-là à Singapour, Massa est confortablement installé en tête de la course et peut reprendre la tête du championnat face à un coriace Hamilton. Seul un événement extraordinaire pourrait venir contrarier les plans de Massa et Ferrari.

Ça tombe bien, ou mal, Nelson Piquet Jr. « part à la faute » [rires dans l’assemblée, ndlr]. La voiture de sécurité entre en piste. L’ensemble du plateau plonge dans les stands pour éviter de se faire avoir et perdre des positions. Ferrari sacrifie Raikkonen (déjà à l’époque) en faisant arrêter ses deux pilotes au même moment. Le Finlandais patiente donc derrière la F2008 de Felipe Massa en attendant son tour.

Et j’imagine que sa surprise fut de taille en voyant le Brésilien quitter les lieux avec le tuyau d’essence encore accroché à sa voiture ! Ce départ impromptu est lié à un problème technique ridicule au possible. Cette année-là, Ferrari préfère se passer de sucette, ou lollipop pour les Angles et les Saxons, pour signaler à ses pilotes que c’est le moment de quitter les stands. A la place, un système de leds qui ressemble à s’y méprendre à un feu de circulation.

 

Et c’est à Singapour que ce qui devait arriver arriva. Le système foire et lance un bon gros feu vert devant le nez de Massa. Celui-ci, ne se doutant pas que l’arrêt est toujours en cours, part comme si de rien n’était. La Ferrari s’arrête en bout de pitlane, attendant que les mécanos finissent leur sprint pour enlever l’abcès. Massa repart dernier et finira à cette exacte position. Enfin, dans mon cœur il finit dernier. C’est Fisichella qui se charge de fermer le peloton avec toute sa bonté qui le caractérise.

A demain !

LE CALENDRIER DE L’AVENT FORMULE MOY1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s