16/12 : ROMAIN « NUTCRACKER » GROSJEAN

Il est rare de voir des accidents de Romain Grosjean aujourd’hui. Je ne dis pas que ça ne se produit plus, il faut être un tout petit peu plus attentif qu’à l’époque dorée de 2012 disons. Retour sur un strike manqué, un spare donc, signé Romain Grosjean en mai 2015.

GROSJEAN VERSUS POPOL

Nous sommes en 2015, il fait bon vivre en Catalogne et le Grand Prix d’Espagne bat son plein. Au cœur de la course, les mécaniciens du Team Lotus s’apprêtent à recevoir Romain Grosjean dans les stands. En arrivant un peu trop vite, le Français manque de se faire un mécanicien. C’est d’ailleurs étrange, avec Maldonado dans l’équipe, on aurait pu penser que ce genre d’incident ne pouvait venir que du Vénézuélien. Il n’en fut rien.

Fort heureusement Romain Grosjean arrive à s’arrêter à temps. Par contre, c’est un peu juste pour s’arrêter pile-poil à son emplacement et le Français ne peut éviter de quiller le mécanicien chargé de soulever sa voiture. Le pauvre homme voit la sentence lui foncer droit dedans, sans possibilité d’y échapper. Sous la force de l’impact, le mécanicien est projeté en arrière, endommageant nettement sa zone pénienne, si j’ose utiliser ce terme. Et j’ose.

 

Dans une dévotion totale, le mécano trouve la force nécessaire pour effectuer son travail coûte que coûte, même si l’on sent que ça doit piquer un peu. Les spectateurs du monde entier s’inquiètent sur son état de santé. Par la suite, les caméras de la FOM nous rassurent en nous montrant la victime de l’arrêt, assis dans son stand, un bloc de glace positionné à l’endroit stratégique.

Selon des sources que je ne pourrais citer car elles n’existent pas, l’homme et son attribut vont bien et mènent aujourd’hui une vie paisible, loin du train de vie à 300 à l’heure de la F1 et loin de Romain Grosjean.

A demain !

LE CALENDRIER DE L’AVENT FORMULE MOY1

Publicités

Laisser un commentaire