Publicités
Menu Fermer

24/12 : MALÉDICTION DO PORTUGAL

Il est temps d’ouvrir la toute dernière case de ce calendrier de l’avent Formule moy1. Evidemment, qui de mieux que Nigel Mansell pour clore cette formidable aventure ? Observons le tout dernier arrêt au stand à oublier, direction le GP du Portugal 1991. 

C’est un fait, Nigel Mansell est maudit au Portugal. Le Britannique avait révélé une facette obscure en 1989 en bravant les interdits. Plus particulièrement en sortant Ayrton Senna de la piste alors qu’il était disqualifié depuis plusieurs tours. Et pas moins de deux ans plus tard, qui retrouve-t-on en train de tout perdre au Portugal ? Nigel Mansell ! Mais cette fois-ci, le Britannique n’est pas responsable de son malheur. Il faut surtout blâmer son équipe Williams…

ALERTE AU PNEU

En Formule 1, il y a ce petit « running gag » concernant Williams. Les Britanniques ne savent pas faire un arrêt au stand correct. Je vous jure, prenez n’importe quelle course de F1 de l’histoire et observez un arrêt de Williams. Gros ratés garantis.

Au Portugal, à quatre courses de la fin du championnat, le pilote Williams Nigel Mansell compte 18 points de retard sur Ayrton Senna. Et en cette fin de saison, la Williams FW14 est beaucoup, beaucoup plus véloce que la McLaren MP4/6. Riccardo Patrese signe la pole et prend le meilleur départ, jusqu’à ce que son équipe lui rappelle qu’il n’est qu’un porteur d’eau. Une fois installé en tête, Mansell est lancé pour la victoire.

Encore une fois, tout bascule aux stands. Mansell s’arrête, on lui change ses pneus, le Britannique repart aussitôt. Sauf qu’un mécanicien Williams a oublié de bien serrer une roue ! Celle-ci se détache, laissant Mansell sur trois roues en plein milieu de la voie des stands. Le Britannique a retenu la leçon : il ne passera pas la marche arrière. Par contre, c’est son équipe qui déconne à plein tube en violant le règlement. Les mécaniciens se ruent sur Mansell pour lui remettre sa gomme, bien évidemment c’est interdit.

 

Mansell repart le temps d’un tour puisqu’il est de nouveau disqualifié ! Cette fois-ci, pas de drame. Nigel se range dans son garage et quitte le paddock, désabusé. Difficile de compatir, comment faire la gueule quand on a un distributeur de canettes Pepsi dans son box !

Passez un joyeux réveillon de Noël ! Et n’hésitez pas à reprendre des huîtres.

LE CALENDRIER DE L’AVENT FORMULE MOY1

Publicités

Related Posts

1 Comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :